FLASH INFO - 06 janvier 2020 - Trigone Conseil change de nom et devient TGS France ! -

Ecrit par :
Gaëtan PETITPRES


15 janvier 2020

Le mois de Janvier rime avec voeux et résolutions mais également avec CES de Las Vegas, grand rendez-vous de la tech, qui réunit des acteurs de l'innovation du monde entier.

 

Cette année, l’accent a été mis notamment sur l’Intelligence Artificielle, communément appelée IA.


 
Comme toute nouvelle appellation, le terme IA est employé à tort et à travers. En se référant à la définition du Larousse, l'IA est "un ensemble de théories et de techniques mises en oeuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence humaine".


Selon la même source, "simuler" signifie "offrir l'apparence de quelque chose, lui ressembler". L'IA ne serait finalement qu'une "apparence" et donc vouée à ne jamais devenir l'égale de l'homme.


 
Bien que certains rêvent de voir le robot remplacer l'homme tout au moins pour les tâches pénibles, il y a bien des domaines où ils sont incapables de supplanter le genre humain.


Si les capacités intellectuelles sont très faciles à dupliquer (grâce aux puissances de calcul), les capacités émotionnelles et même certains mouvements sont bien plus complexes à imiter. 

 

 
Un chef cuisinier peut utiliser l'IA pour tester, voire proposer de nouvelles alliances de saveurs, toutefois le goût reste propre à l'humain et surtout propre à chacun. Une IA qui n'éprouve nul plaisir à déguster et à goûter, peut-elle créer une recette savoureuse ?

Un musicien peut utiliser l'IA pour tester des combinaisons de son, mais quid du robot intelligent ? Attirerait-il autant les foules que les musiciens en chair et en os qui nous transportent au cours de leur spectacle ?

Un chanteur ou un écrivain a souvent besoin de vivre des expériences et des aventures, de voyager, de rire, de pleurer, bref de ressentir des émotions pour écrire ses textes. Or une suite de mots alignés par une IA saurait-elle nous faire rêver ?

L'IA peut également concevoir une oeuvre d'art (une oeuvre d'art entièrement réalisée par l'IA s'est vendue plus de 400 000 dollars en 2018) mais sans émotion, sans histoire à raconter, ce marché est-il viable ?

Un humanoïde est capable de reproduire des gestes humains mais quand sera t-il capable de danser (précisons ici : de pratiquer l'art de la danse) ou de jongler (pas de façon automatique) avec élégance et souplesse ?


 
Dès lors, si certains se risquent à prédire la disparition de la plupart des métiers d'aujourd'hui, il semblerait que ceux cités ci-dessus et d'autres nécessitant des capacités émotionnelles fortes seront épargnés.


 
Alors, demain, tous artistes ?