FLASH INFO - 04 janvier 2021 - Toute l'équipe TGS France vous souhaite une excellente année 2021 ! -

Ecrit par :
Mickaël PETITPRES


1 décembre 2020

Nous sommes à la fin du mois de novembre, j’écris les quelques lignes de ce dernier édito de l’année 2020 en réfléchissant à une rétrospective des événements de cette année si particulière.

 

2020 sera marquée au fer rouge, plongée dans les ténèbres de la pandémie, rythmée par l'évolution de ce virus. Et pourtant, derrière l’ombre se cache la lumière.

 

Oublions donc ce matraquage médiatique alarmiste. Vous avez déjà tous lu cette phrase de William Arthur Ward :
 

« le pessimiste se plaint du vent, l’optimiste espère qu’il va changer, le réaliste ajuste ses voiles ».


 
Bien que cette citation fasse sens, particulièrement pour un chef d’entreprise, il oppose l’optimisme au pessimisme et le réalisme à l’optimisme. Or l’antonyme de réaliste est chimérique.

 

J’ajouterai par ailleurs que l’optimisme est nécessaire à celui qui est réaliste, cet état d’esprit nous pousse à avancer et devient alors une condition sine qua none de la réussite et du succès.

 

Nulle victoire sans optimisme.  William Arthur Ward considère le vent comme un obstacle. Or le vent est une variable avec laquelle nous devons composer. Revenons sur la terre ferme. Il n'est plus question d'ajuster ses voiles. D’ailleurs, si vous appliquez cette citation au vélo, qu’en reste-t-il?

 

Permettez-moi donc d'ajuster les propos de cet écrivain :


« Le pessimiste se plaint du vent et s’épuise mentalement, l’optimiste espère qu’il va changer et continue de pédaler, le réaliste vérifiera la météo avant de sortir et le rêveur à l'esprit chimérique se prendra pour E.T. » 


 
La pandémie est un fait, une réalité à laquelle nous n’étions pas préparés. Ce sont des événements de la vie.

 

Le passé forge notre expérience, notre état d’esprit définit l’avenir.

 

Cet optimisme est présent en chacun d’entre nous, il vous anime, vous nos clients, nous TGS France. Il anime les porteurs de projets, les chefs d’entreprises, leurs équipes. Cet optimisme aide à avancer, à construire des projets, à créer des entreprises, à innover, à se réinventer, et à vous accompagner. 


De cet événement chaotique, nous avons vu naître de belles initiatives de solidarité, des projets engagés, et des opportunités. De cette pandémie nous sortirons et nous continuerons à avancer. 
 
Le mois de décembre est traditionnellement un mois festif mais Olivier VERAN nous a prévenus : les fêtes de fin d’année ne seront pas normales.
 

Toutefois, ne faisons pas la tête aux fêtes. Gardons espoir, restons optimistes et pédalons vers la lumière

 

 
Et n'oublions pas que les rêves, même les plus fous, peuvent devenir réalité, pourvu qu’on ait l’optimisme.  

 
Joyeuses fêtes de fin d’année et prenez soin de vous.